La Ferme des Animaux, votre animalerie en ligne
Appelez-nous au 04 28 044 044 du lundi au vendredi de 9h Ă  18h00 (appel non surtaxĂ©)Livraison 24/72h gratuite dĂšs 49 € d'achat en France mĂ©tropolitaine
0

Comment bien nourrir son chat ? Nos conseils

De nos jours, il n’est plus nĂ©cessaire de prouver que la nourriture du chat joue un rĂŽle prĂ©pondĂ©rant sur sa santĂ© et son moral. En effet, cela a Ă©tĂ© prouvĂ© scientifiquement et il suffit d’offrir une alimentation Premium Ă  son compagnon fĂ©lin pour s’en rendre compte.

Mais alors, comment bien nourrir son chat ? Trouver la meilleure alimentation possible n’est pas toujours simple, il faut prendre le temps de la rĂ©flexion car vous allez lui offrir le mĂȘme sac de croquettes pendant longtemps (ou pĂątĂ©es). Si tout lui convient, vous allez le nourrir avec la mĂȘme recette pendant toute sa croissance (donc Ă©tant chiot), puis tout sa phase adulte, et changer quand il passera du cĂŽtĂ© des seniors. Alors autant choisir des croquettes Premium car votre chat ne s'en portera que mieux.

Quand et comment nourrir son chat ?

Les mentalitĂ©s Ă©voluent, et heureusement de nos jours les propriĂ©taires de chats se renseignent plus qu’auparavant. C’est d’ailleurs ce que vous ĂȘtes actuellement en train de faire, car vous vous renseignez afin d’acheter le top de la nourriture Ă  votre fĂ©lin. Il fait partie de votre famille, vous l’aimez, le chouchoutez, le caressez et le cĂąlinez !

Oui mais pour qu’il continue de vous donner de l’amour et ronronner de plaisir, il faut Ă©galement le nourrir correctement. Vous avez envie de le garder en bonne santĂ© le plus longtemps possible, et c’est Ă©galement notre but chez La Ferme Des Animaux car nous avons Ă©galement des animaux de compagnie. DĂ©couvrez sans plus tarder nos prĂ©cieux conseils afin de vous apprendre Ă  bien nourrir votre chat ou chaton.

Combien faut-il de repas par jour ?

Commençons par la base, car vous aurez beau acheter une nourriture saine, si vous lui donnez trop ou pas assez à manger, cela ne lui apportera aucun bénéfice.

  • Jusqu’à trois ou quatre mois, le nombre idĂ©al de repas est de trois par jour.
  • AprĂšs huit mois, on peut s’en tenir Ă  deux repas

Toutefois, il est parfaitement possible de ne donner qu’un seul repas si des problĂšmes pratiques vous y obligent. Par ailleurs, si vous le nourrissez avec des aliments secs, le chat pourra aussi manger la ration Ă  son rythme durant la journĂ©e. Vous pourrez tester de lui donner de la nourriture en continue Ă  volontĂ© s’il ne se goinfre pas. C’est une solution Ă  tester mais n’oubliez pas de bien suivre sa prise de poids car il pourrait devenir obĂšse s’il ne sait pas se rassasier.

Faut-il tenir compte de son Ăąge et de son mode de vie ?

 L’ñge, le mode de vie de votre chat et le fait qu’il soit castrĂ© ou non, sont autant d’élĂ©ments Ă  prendre en considĂ©ration pour son alimentation. En pĂ©riode de croissance, le chaton a des exigences nutritionnelles (en quantitĂ© et en qualitĂ©) supĂ©rieures Ă  celles d’un chat adulte. Il a besoin :

  • d’un apport Ă©levĂ© en protĂ©ines pour favoriser un dĂ©veloppement harmonieux de son organisme (musculature, ossature, organes
),
  • de matiĂšres grasses en quantitĂ© suffisante pour couvrir ses besoins Ă©nergĂ©tiques,
  • d’un apport en minĂ©raux (calcium et phosphore) indispensable Ă  une bonne formation osseuse,
  • de vitamines, utiles aux fonctions vitales.

Par ailleurs, lorsque le chat a atteint l’ñge adulte, vous devez Ă©tablir un rĂ©gime fait de compromis entre les exigences nutritionnelles et sa lĂ©gendaire gourmandise, afin de lui permettre d’avoir un bon Ă©quilibre et une bonne "hygiĂšne de vie", pourrait-on dire. Vous lui donnerez de la viande et du poisson, bien sĂ»r, mais en quantitĂ© raisonnable. Vous y ajouterez des cĂ©rĂ©ales et des lĂ©gumes. Vous pouvez aussi utiliser tout simplement des aliments prĂ©parĂ©s, dans les quantitĂ©s indiquĂ©es par les fabricants. 
II faut Ă©galement savoir qu’un chat casanier dĂ©pense peu de calories, Quant au chat castrĂ©, son mĂ©tabolisme Ă©tant modifiĂ© pendant les quatre Ă  six mois qui suivent l’opĂ©ration, il est bon de diminuer sa ration alimentaire. Enfin, lorsque le chat est ĂągĂ©, il convient de rĂ©duire et d'amĂ©nager sa ration : moins de protĂ©ines et de sels minĂ©raux, plus de fibres et de vitamines 
Tous ces Ă©lĂ©ments ont Ă©tĂ© pris en compte dans l’alimentation prĂ©parĂ©e, alors rassurez-vous, votre chat a de beaux jours devant lui. Il peut, en effet, vivre en bonne santĂ© pendant prĂšs de vingt ans.

Pour chaton

Pour chat adulte

Pour chat senior

Une alimentation équilibrée pour bien nourrir son chat

Vous l’aurez compris, il faut adapter ce que vous allez lui donner Ă  manger en fonction de nombreux critĂšres :

  • Son Ăąge
  • Sa santĂ©
  • Son activitĂ© physique

Ce n’est pas pour rien si les plus grandes marques d’alimentation pour chat proposent des recettes diffĂ©rentes en fonction de ces critĂšres. Un chat stĂ©rilisĂ© aura tendance Ă  prendre plus facilement du poids (et mĂȘme devenir obĂšse), tandis qu’un chaton en pleine croissance aura besoin d’énergie pour bien grandir. A chaque chat, sa recette !

Doit-on diversifier la nourriture ?

 Les chats sont particuliĂšrement difficiles, ils apprĂ©cient gĂ©nĂ©ralement que leurs menus soient variĂ©s. Il est d’ailleurs utile de prĂ©senter des aliments diffĂ©rents aux chatons dĂšs les premiers mois, car cela Ă©largit la palette de leurs goĂ»ts.

Le fruit d’un savant dosage

L’alimentation doit pouvoir satisfaire les besoins de l’animal en protĂ©ines, lipides, glucides, minĂ©raux, vitamines et oligo-Ă©lĂ©ments. Ainsi l’équilibre alimentaire qui repose sur un dosage prĂ©cis en viandes, cĂ©rĂ©ales, lĂ©gumes, levure, huile et minĂ©raux. Une opĂ©ration pas trĂšs facile Ă  rĂ©aliser dans sa cuisine on l’imagine ! Pour un chat mĂąle de 4.5 kg, il faut 85 g de viande maigre, 35g de cĂ©rĂ©ales, 35g de lĂ©gumes verts et 20 g d’un mĂ©lange de levure sĂšche, d’huile et de composĂ© minĂ©ral vitaminĂ© (1). Ces proportions changent si l’on utilise de la viande grasse.

De plus les besoins nutritionnels des chats varient en fonction de leur ùge, de leur activité physique et de leur état physiologique (reproduction ou maladie, par exemple).

On ne nourrit Ă©videmment pas un chaton comme un chat adulte.

Or, un rĂ©gime mal Ă©quilibrĂ©, basĂ© sur des restes de table ou des aliments trop riches, peut engendrer l’obĂ©sitĂ©, un dysfonctionnement du foie, des troubles digestifs, une insuffisance rĂ©nale ou encore des problĂšmes osseux. Autrement dit, rĂ©duire la durĂ©e de vie de l’animal. Comme l’indique Roger Wolter professeur de Nutrition Ă  l’Ecole Nationale VĂ©tĂ©rinaire d’Alfort, « la ration mĂ©nagĂšre demeure assez compliquĂ©e et difficilement prĂ©cise. Les aliments prĂ©parĂ©s grĂąces aux mĂ©thodes industrielles offrent la possibilitĂ© d’un rationnement plus sĂ»r, plus prĂ©cis, plus pratique et gĂ©nĂ©ralement plus Ă©conomique Â».

Nourrir son chat

Dans quoi doit-il manger ?

Les animaux doivent avoir leur propre vaisselle : un plat pour la nourriture et un bol pour l’eau. Quand le repas est terminĂ©, Ă©cuelle et bol doivent ĂȘtre nettoyĂ©s. En effet, comme leurs maĂźtres les animaux. ne supportent pas le manque d’hygiĂšne. Par ailleurs, veillez Ă  laisser de l’eau fraĂźche Ă  leur disposition en permanence.

Y a t-il des aliments a Ă©viter ?

Les viandes fraĂźches de mauvaise qualitĂ© – trop riche en « nerfs Â» ou en matiĂšre grasses – doivent ĂȘtre proscrites, ainsi que le foie en excĂšs. Il en va de mĂȘme pour les fĂ©culents et farineux (lĂ©gumes secs, par exemple) quelque peu difficiles Ă  digĂ©rer. 
Quant au lait, les chats l’apprĂ©cient mais peuvent parfois mal le digĂ©rer. Il est donc prĂ©fĂ©rable de le couper avec de l’eau, ne serait-ce que pour inciter l’animal Ă  boire. Le chat a en effet, l’impĂ©rieuse nĂ©cessitĂ© de s’hydrater.

Quand faut-il recourir Ă  une alimentation particuliĂšre ?

Le mauvais fonctionnement d’un organe (coeur, foie, rein
.) modifie les besoins nutritionnels de l’animal. Des rĂ©gimes spĂ©ciaux prescrits par un vĂ©tĂ©rinaire – et par lui seul – peuvent pallier ce dĂ©rĂšglement. AprĂšs avoir dĂ©tectĂ© l’origine du trouble, il pourra conseiller une alimentation spĂ©ciale. Il existe en effet, sur le marchĂ© des aliments diĂ©tĂ©tiques que le vĂ©tĂ©rinaire peut prescrire en les associant Ă  un traitement.

Comment vĂ©rifier que l’animal est en bonne santĂ© ?

Il existe quelques moyens trĂšs simples de savoir si la nourriture que vous donnez Ă  votre chat lui convient. S’il est adulte, vĂ©rifiez notamment que son poids reste stable. Pour cela, il suffit de se peser seul, puis avec le chat
 et de calculer la diffĂ©rence. Surveillez Ă©galement l’aspect de sa peau et de sa fourrure. Un animal en pleine forme a un poil lisse et brillant
Par ailleurs, vous pouvez affiner votre diagnostic en observant le bon fonctionnement intestinal de l’animal et son comportement dans la vie de tous les jours : entrain, appĂ©tit, tranquillitĂ©
Si la santĂ© de votre animal vous inquiĂšte, n’hĂ©sitez pas Ă  consulter votre vĂ©tĂ©rinaire.

L’herbe est-elle indispensable ?

L’une des premiĂšres choses que fait un chat lĂąchĂ© dans la nature aprĂšs avoir Ă©tĂ© enfermĂ©, c’est de manger de l’herbe. En effet, cet animal ne mĂąchant pas ses aliments, l’herbe l’aide Ă  digĂ©rer, et surtout Ă  rĂ©gurgiter les touffes de poils qu’il a avalĂ©es en faisant sa toilette. Qu’un chat vomisse aprĂšs avoir mangĂ© de l’herbe n’a donc rien d’inquiĂ©tant. En revanche, s’il en est privĂ©, il peut mal digĂ©rer et perdre l’appĂ©tit. Pour les animaux vivant en appartement une barquette d’herbe Ă  chat, Ă  base de graminĂ©es sera donc la bienvenue.

Comment vĂ©rifier que l’animal est en bonne santĂ© ?

Les besoins nutritionnels du chat

Comme tout ĂȘtre vivant, l’animal doit trouver dans son alimentation quotidienne les Ă©lĂ©ments indispensables pour couvrir la totalitĂ© de ses besoins : 

- les besoins d’entretien correspondant aux dĂ©penses pour les fonctions vitales et d’activitĂ©
- les besoins de production nécessaires à la croissance, au travail ou à la reproduction.

Les nutriments apportĂ©s par les aliments sont essentiellement des sources d’énergie (pour les lipides et les glucides) et des nutriments de construction (pour les protĂ©ines et les sels minĂ©raux). Ils sont utilisĂ©s en association avec d’autres Ă©lĂ©ments indispensables tels que l’eau, les vitamines et les oligo-Ă©lĂ©ments. Tous les Ă©lĂ©ments nĂ©cessaires Ă  la vie doivent figurer dans la ration journaliĂšre de maniĂšre trĂšs Ă©quilibrĂ©e. Les besoins du chat en protĂ©ines sont trĂšs Ă©levĂ©s (presque deux fois plus que ceux du chien).

Cet animal a aussi besoin d’un apport en vitamine A, mais sans dĂ©passer certaines limites trĂšs prĂ©cises. Par exemple, un excĂšs de foie – trĂšs riche en vitamine A – peut lui ĂȘtre nuisible. De mĂȘme, un dĂ©sĂ©quilibre dans l’apport en acides gras essentiels peut entraĂźner un ternissement du poil.

Les formules d’aliments prĂ©parĂ©s sont Ă©tablies de façon Ă  respecter scrupuleusement les besoins spĂ©cifiques du chat, en quantitĂ© comme en Ă©quilibre. Ils permettent de lui offrir des rations prĂ©cisĂ©ment dosĂ©es et pratiques d’emploi.

Livraison 24/72hGratuite Ă  partir de 49 € d'achats en france mĂ©tropolitaine
Paiement sécuriséVisa, Mastercard, American Express, Paypal, ChÚque ou Virement
Satisfaction garantieVous pouvez nous retourner vos articles 14 jours aprĂšs votre commande
Produits en stockExpĂ©dition le jour-mĂȘme pour toute commande passĂ©e avant 14h
Tchat 7j / 7Nous répondons à vos questions en direct de 8h30 à 22h30